Sucre, joyau du patrimoine bolivien

0 No tags Permalink 10 J'adore !

Sucre, berceau des luttes révolutionnaires qui ont mené à l’indépendance de la Bolivie et à la création de la République bolivienne en 1825, est sans aucun doute l’une des plus belles villes d’Amérique Latine. Cette cité chargée d’histoire, laisse au travers de ses édifices coloniaux et des ses célèbres monuments religieux les traces de son passé dans ses rues, ce qui lui doit d’être inscrite au Patrimoine Culturel de l’Humanité de l’UNESCO.

 

Sucre, capitale constitutionnelle et culturelle

Fondée en 1538 par les espagnols, Sucre nous plonge au travers de son architecture coloniale dans un passé lointain. Tout d’abord baptisée Ciudad de la Plata de la Nueva Toledo, elle fut par la suite renommée Sucre, en hommage au leader de l’indépendance Antonio José de Sucre au côté de Simon Bolivar. C’est au même moment, en 1839, qu’elle est proclamée capitale de Bolivie.

Sucer, Bolivie -2Elle reste aujourd’hui la capitale constitutionnelle et siège du pouvoir judiciaire du pays, mais surtout le trésor du patrimoine bolivien. Comme dans la plupart des villes coloniales d’Amérique Latine, le blanc domine et une multitude d’églises et de monuments coloniaux en font l’une des plus belles cités du continent sud-américain. L’influence espagnole y est omniprésente, les grandes propriétés du temps des conquistadors sont décorées à l’andalouse, d’agréables patios se cachent derrière de lourdes portes et les balcons de bois surplombent les rues alignées en échiquier.

Sucre, Bolivie -1Déclarée héritage mondial de la culture et de l’humanité par l’UNESCO depuis 1991, la ville est protégée par diverses lois et décrets. Les autorités boliviennes font par ailleurs tout leur possible pour préserver et mettre en valeur sa richesse historique et sa beauté.

Avec son charme intemporel, sa légèreté et son climat agréable, rien d’étonnant à ce que Sucre, la cité blanche, attire autant les touristes que les étudiants de tout le pays souhaitant intégrer la prestigieuse Universidad San Francisco Xavier, première université de Bolivie fondée en 1624.
 

Que faire, que voir à Sucre?

Casa de la Libertad, Sucre, BolivieCasa de la Libertad. Cette maison construite en 1621 comme une annexe du couvent des jésuites accueille le musée le plus intéressant de la ville. C’est dans ce bâtiment que se sont joués les événements qui ont conduit à l’indépendance du pays en 1825, et en font le monument historique le plus important de Bolivie. Il retrace l’histoire de la ville et du pays sur fond d’art d’époque, et abrite toujours la déclaration d’indépendance originale. Incontournable lors d’une visite de la ville.

Plaza 25 de Mayo. Centre névralgique de la ville, la place est entourée par de nombreux cafés et restaurants, la maison de la liberté, le palace Arzobispal et la cathédrale. Elle est la place la plus vivante de Sucre.

Le marché central. A deux cuadras de la place 25 de Mai, le marché central est le lieu idéal pour boire un savoureux jus de fruits frais, déguster une salade de fruits ou manger sur le pouce à l’étage.

 

Parque Bolivar. Situé en face de l’imposante Cour Suprême de Justice et de deux petites arches, le parc Bolivar est assez calme. Un bon spot pour bouquiner ou se détendre dans l’herbe. Il abrite en son centre une mini-tour Eiffel, construite par un célèbre architecte français.

10 J'adore !

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *