La réserve naturelle Pacaya-Samiria : joyau de la jungle amazonienne

4 No tags Permalink 11 J'adore !

Située dans la province de Loreto, au nord-est du pays, la réserve naturelle Pacaya-Samiria est la plus grande zone naturelle protégée du Pérou, avec plus de 20 000 km² de superficie. Si ce chiffre ne vous parle pas beaucoup, imaginez un espace sauvage quasi-inhabité et largement inexploré de la taille de la Slovénie. Piégée entre le rio Amazonas et le rio Ucalayi, cette vaste forêt tropicale qui bénéficie d’une faune et d’une flore incomparable, compte par ailleurs plus de 85 lacs et lagunes.

 

Réserve Pacaya-Simiria - Amazonie - Pérou -8AU SOMMAIRE:

Un espace de grande biodiversité
Un accès par voie fluviale
Privilégiez la saison sèche
D’un campement à l’autre

 
 
 

Pacaya-Samiria: un espace de grande biodiversité

Cette zone préservée qui vit au rythme de l’eau est un paradis pour les passionnés de nature et d’observation d’animaux sauvages. Rien de surprenant quand on sait que la jungle péruvienne jouit d’une des plus grandes biodiversités du monde. Elle est en effet peuplée de plus de 130 espèces de mammifères, d’une variété incroyable de reptiles et d’amphibiens et abrite une grande population d’espèces en voie d’extinction telle que le singe au buste jaune. Les amoureux d’ornithologie ne seront pas déçus, on dénombre dans la réserve plus de 550 espèces d’oiseaux, dont seulement 23 sont migratoires.

 

Sa faune aquatique est également très abondante, et fait de Pacaya-Samiria la zone à la plus grande biodiversité de poissons du monde. Elle héberge dans ses eaux le plus grand poisson d’eau douce de la planète, le paiche, qui peut atteindre les 3 m et peser plus de 150 kg.

On peut rencontrer dans la réserve, entre autres, l’emblématique dauphin rose d’Amazonie, des tortues géantes, des loutres, énormément de singes, des jaguars, des tapirs, des crocodiles, des serpents et une multitude d’oiseaux exotiques.

 

Avec plus de 800 espèces de plantes et d’arbres, la flore a elle aussi beaucoup à vous offrir. Vous ne passerez surement pas à côté du Lapuna, le géant de l’Amazonie, cet arbre pouvant mesurer plus de 50 m avec un tronc de 3 m de diamètre.

 

Un accès par voie fluviale

Réserve Pacaya-Simiria - Amazonie - PérouPacaya-Samiria est une réserve accessible uniquement par voie fluviale. De nombreuses agences de tourisme basées à Iquitos, Tarapoto, Nauta ou Yurimaguas vous proposeront des tours de plusieurs jours dans la forêt, où vous serez obligatoirement accompagné d’un guide.

J’ai pour ma part rejoint directement le village de Lagunas, situé à l’entrée de la réserve et à 6h de bateau (40 soles) de Yurimaguas. Il y a trois petites agences qui organisent des excursions de 1 à plus de 20 jours, et pratiquent des prix raisonnables.

Comptez entre 120 et 150 soles par jour et par personne. Le prix inclut l’entrée dans le parc, le guide, l’hébergement, l’eau et la nourriture. N’hésitez pas à négocier, ils ont une marge de manœuvre.

 

Privilégiez la saison sèche

La région de Loreto, où se trouve la réserve est une zone chaude et très humide. La température moyenne est de 28°C pour un taux d’humidité de 80 à 90%. Bienvenue dans la jungle amazonienne.

Je vous conseille de visiter la réserve pendant la saison sèche, entre le mois de juin et celui d’octobre, quand les températures retombent un peu. Le niveau de l’eau baisse considérablement et facilite l’observation d’animaux, notamment des mammifères qui s’approchent plus facilement des berges.

Vous rencontrerez sans doute un peu de pluie, même pendant la saison sèche. Il est judicieux d’embarquer avec vous des vêtements imperméables ainsi que du produit anti-moustique.

 

D’un campement à l’autre

Des campements et des postes de surveillance plus ou moins sommaires sont installés un peu partout dans la réserve. Les excursions proposées vous emmènent chaque jour plus profondément dans la forêt. A bord d’une pirogue et accompagné d’un guide, vous irez chaque jour d’un campement à l’autre, en prenant le temps de profiter de la richesse des lieux. Vous approcherez la nature de près, observerez une faune et une flore unique au monde, et pêcherez pendant la journée votre repas du soir.

 

Les guides sont compétents, plutôt sympas, et au petit soin des touristes. Sans eux, on passerait facilement à côté de la plupart des animaux vivant au bord de l’eau sans même les remarquer.

C’est une expérience incontournable si vous aimez les coins peu fréquentés, la nature et que vous voyagez au Pérou.

11 J'adore !
4 Comments
  • Tropez
    mars 24, 2018

    Bonjour Nicolas,

    Bravo pour ce très joli site rempli de poésie et d’images à couper le souffle, tout en simplicité. Très agréable découverte…
    Nous sommes trois soeurs qui vivons dans le canton de Fayence (moi, 33 ans et mes deux soeurs jumelles, 20 ans), donc pas bien loin d’où tu viens! 😉
    Nous ne sommes jamais parties à l’aventure et nous organisons un mois au Pérou, pour mai. L’idée est de sortir le plus possible (même si c’est utopiste) des sentiers battus du tourisme de masse et de randonner sacs sur le dos.
    Je t’écris pour savoir si depuis ton périple à Pagaya-Samiria, où nous voudrions passer une dizaine de jours, tu aurais les moindres conseils ou informations supplémentaires à nous apporter sur comment ça se déroule là-bas, le matériel à ne surtout pas oublier, les précautions à prendre, d’éventuels risques à éviter…
    Toi ou d’autres que tu connais s’y sont-ils rendus depuis 2015 ? (Tu ne serais pas au Pérou en mai à tout hasard ??)

    Merci d’avance de ton aide et nous te souhaitons une excellente continuation dans tes voyages ou dans ta sédentarisation si c’est le cas.

    Déborah, Margot et Sarah

    • Valérie Tardy
      mars 26, 2018

      Bonjour Déborah,

      Tout d’abord merci pour ton gentil commentaire.
      En ce qui concerne la réserve Pacaya Samiria, je ne connais personne qui y est allé depuis mon retour en France (et non je ne suis plus au Pérou, malheureusement). Quand j’y étais, il y avait de mémoire deux petites agences à Lagunas qui organisaient des excursions dans la réserve. Le village étant minuscule, il est impossible de les louper. Je vous conseille de prendre avec vous un bon produit contre les moustiques, une moustiquaire et des pastilles purificatrices pour l’eau (nous sommes tombés en rade d’eau l’avant dernier jour). L’agence et le guide se charge du reste. Il est également possible de visiter la réserve depuis Iquitos et Nauta, mais je pense que Lagunas est le village idéal pour sortir des sentiers battus, je n’ai croisé qu’un groupe de voyageurs durant mes 5 jours d’excursion. Sans doute parce que rejoindre ce village demande plus de temps.
      Le Pérou est un super pays pour voyager, je ne saurais trop vous recommander de faire un tour dans la magnifique Cordillère Blanche, proche de Huaraz.

      Je vous souhaite un très bon voyage et je suis disponible si vous avez besoin de plus d’infos.

      Nicolas

  • celia
    juillet 29, 2019

    Bonjour Nicolas,

    Merci pour cet article et tes conseils:)
    Je pars en Août avec ma sœur. Nous atterrissons à Iquitos pour visiter la réserve de pacaya Samiria et restons au total 5 jours sur place.
    On souhaite visiter la réserve mais ne pas se faire avoir avec les agences locales et les tours basiques,un peu attrape touriste.
    J’ai donc vu que pour cela tu préconisais de partir de Lagunas. Peux-tu me dire comment tu t’es rendu là-bas ? En bateau depuis Nauta ? Par la route ?
    Et une fois sur place tu as donc réservé via une agence ? Tu ne te souviens pas du nom de l’agence par hasard ? Si ce n’est pas trop indiscret, combien as-tu payé pour ce tour ?

    Merci pour ton aide,

    Celia

    • Nicolas
      juillet 30, 2019

      Bonjour Célia,

      La réserve de Pacaya Samiria reste un de mes meilleurs souvenirs de ce voyage, alors je ne peux que vous la conseiller fortement, surtout en passant à Iquitos.
      J’ai rejoint le village de Lagunas en bateau depuis Yurimaguas, puis j’ai continué (après l’excursion) vers Nauta en bateau aussi. Le trajet entre Lagunas et Nauta a duré toute une journée.
      Une fois sur place, j’ai trouvé facilement une « agence » qui proposait l’excursion dans la forêt pour environ 40 / 50 euros les 5 jours (de mémoire), et nous sommes partis le lendemain même. Lagunas est minuscule, donc les trois « agences » sont immanquables. En revanche j’ai oublié le nom de celle avec laquelle j’y suis allé.
      Je ne sais pas du tout ce que valent les tours au départ de Nauta ou d’Iquitos. Il est clair que vous ne croiserez pas grand monde en la visitant depuis Lagunas.

      Départ en août, c’est imminent, alors profitez en bien.

      J’espère t’avoir un peu aidé, et je suis disponible si tu as besoin de plus d’infos.

      Nicolas

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *